• Lun - Sam de 07:00 à 21:00

  • clinique.lipofilling.tunisie@gmail.com

  • 33 1 86 47 24 05

  • (+216) 94 382 300

lipofilling mammaire

Lipofilling mammaire ou implants : Que choisir ?

Le lipofilling est une technique moderne de chirurgie plastique qui consiste à prélever de la graisse à un endroit du corps pour la réinjecter à un autre endroit. Nous avons actuellement plus de 25 ans de recul sur cette technique, qui est devenue fiable, reproductible et sûre. Elle constitue une alternative intéressante à l’augmentation mammaire par prothèse à condition de bien comprendre toutes les différences entre les 2 techniques.

Le lipofilling mammaire : Qu’est-ce que c’est exactement ?

La graisse destinée à l’augmentation mammaire par lipofilling est prélevée au niveau des fesses, culotte de cheval, hanches, flancs, poignées d’amour, ventre, abdomen, genoux, cuisses, bras, menton, c’est-à-dire quasiment partout où elle est présente. Dans tous les cas la cicatrice de lipoaspiration sera dissimulée au niveau d’un pli ou d’une zone d’ombre ce qui la rendrait donc presque invisible.

La graisse est ensuite purifiée via une centrifugation douce qui permet de ne garder que les cellules graisseuses (adipocytes) et de retirer les débris cellulaires inutiles, l’huile et le sang. Une alternative à la centrifugation est possible avec un système de filtration. Il en existe plusieurs, le plus connu étant le puregraft grâce auquel la graisse n’est pas centrifugée mais filtrée.

Généralement les proportions entre la graisse aspirée et la graisse utilisable pour le lipofilling sont de 1 pour 3 (900 cc de graisse aspirée sont nécessaires pour injecter 300 cc de graisse purifiée). La résorption étant de 30% en moyenne, il restera donc finalement environ 200 cc de graisse sur les 900 cc prélevés initialement.

Parfois 2 séances de lipofilling ou plus seront nécessaires. La graisse qui est prise va rester ensuite définitivement car elle n’est pas résorbable. Le lipofilling seins est donc une méthode définitive et naturelle. Seule une perte très importante de poids peut faire varier la quantité de graisse présente. L’intervention a lieu sous anesthésie générale, dure entre 2 et 3 heures en fonction de la quantité de graisse à prélever et à réinjecter et l’hospitalisation est de 24h en moyenne. Les suites opératoires sont simples : des courbatures facilement calmées par les antalgiques la première semaine, des ecchymoses éventuelles pendant 10 jours, un panty à porter 4 semaines sur les zones lipoaspirées, et une éviction professionnelle d’une durée moyenne de 10 jours.

Avantages du lipofilling mammaire par rapport à une augmentation mammaire par prothèse

  • L’absence de corps étranger implanté dans l’organisme. Le lipofilling mammaire est une technique 100% naturelle, la graisse provient de la patiente elle-même grâce à une technique autologue.
  • Un résultat définitif et stable dans le temps (sauf en cas de perte de poids importante, la graisse injectée dans les seins évolue comme toutes les graisses : elle fond, c’est le principe du régime…).
  • Il n’existe pas de phénomène de coque ou de rejet, pas de plis, de vague, d’aspect artificiel du sein.
  • Il n’existe pas non plus de cicatrice visible. Les cicatrices des implants sont cependant quasiment invisibles.
  • Les seins sont souples à la palpation.
  • L’association à une lipoaspiration permet de retirer de la graisse dans une partie du corps qui en est excédentaire.

Inconvénients du lipofilling mammaire par rapport à une augmentation mammaire par implant

  • Des seins souples à la palpation ce qui peut être considéré comme un avantage ou un inconvénient selon les souhaits de chacun !
  • Une fonte sensible et obligatoire en cas de perte importante de poids (la graisse fond lors de la perte de poids mais elle revient en cas de reprise de poids).
  • L’opération est plus longue (2 à 3 heures au lieu d’une heure) pour une même convalescence.
  • L’augmentation de volume des seins est modérée par rapport aux implants (900 cc de graisse aspirée=300 cc de graisse purifiée=150 cc de graisse par sein injectée=100 cc au final – 30% de résorption habituelle lors des 3 premiers mois -). La taille moyenne d’un implant mammaire en France est de 350 cc (1 bonnet 3/4). Il faut aspirer au moins 3 litres de graisse pour avoir un volume équivalent, ce qui n’est pas possible dans beaucoup de cas. L’augmentation de volume moyenne pendant un lipofilling est de 200 cc par sein (1 bonnet).
  • La taille définitive de la poitrine sera difficilement prévisible car elle dépend de la quantité de graisse pouvant être aspirée sans faire de creux au niveau de la peau, de la qualité de la graisse, de la quantité qui va prendre, de la résorption post-opératoire. Généralement ce sont souvent 2 séances de lipofilling qui seront nécessaires pour avoir un volume équivalent à celui d’un implant mammaire.

Lipofilling seins et risque de cancer du sein

Une femme sur 8 peut être victime d’un cancer du sein dans sa vie. Le cancer du sein le plus fréquent se présente sur les mammographies sous forme de microcalcifications. Mais il faut savoir aussi que la graisse injectée dans le sein prend également un aspect de microcalcifications. Le risque de confondre les calcifications liées à un cancer du sein avec celles liées au lipofilling nous fait penser que cette technique d’augmentation mammaire doit absolument être évitée.

Cependant les calcifications en rapport avec le lipofilling sont différentes de celles constatées pendant le diagnostic d’un cancer du sein pour un radiologue expérimenté. Les études scientifiques sont d’accord pour affirmer qu’aucun élément n’est en faveur d’une augmentation du risque de cancer du sein après un lipofilling mammaire. Par contre, le lipofilling n’empêche pas la survenue d’un cancer du sein si celui-ci doit apparaitre.

Il est donc recommandé en cas de traitement conservateur d’une tumeur du sein, d’attendre au moins trois ans avant d’envisager un lipofilling. De même, il est déconseillé de le pratiquer dans le sein controlatéral sans tumeur. C’est pendant la consultation, que votre chirurgien vous informera et saura vous proposer un traitement adapté à votre situation.

Vous voulez réaliser une augmentation mammaire par lipofilling et vous manquez d’informations sur le sujet ? Contactez-nous ou visitez notre site.

Categories:
lipofilling mammaire raté

Principales causes d’un lipofilling mammaire raté

Lipofilling mammaire raté : Le lipofilling mammaire est défini comme étant une technique de reconstruction et d’esthétique qui a acquis une grande popularité et qui est de plus en plus utilisée en chirurgie esthétique des seins. Des inquiétudes ont été exprimées au niveau de sa sécurité lorsqu’il est utilisé pour le remodelage et la reconstruction du sein ; toutefois, ces préoccupations ont été écartées avec l’évolution de la technique lipofilling actuelle.

Au cours des deux dernières décennies, peu de preuves ont été trouvées pour prouver ces préoccupations théoriques initiales, et un nombre croissant de partisans de la procédure ont confiance en sa sécurité. Cependant, cela n’empêche pas les lipolifiling ratés dans certains cas.

En quoi consiste un lipofilling mammaire ?

Un lipofilling mammaire est défini comme étant une autogreffe de cellules graisseuses. En d’autres termes, la graisse est prélevée sur une partie du ventre comme le ventre ou les cuisses pour être ensuite injectée dans les seins.

Ce lipofilling des seins est destiné aux candidates qui ont des réserves de graisse disponibles pour fournir la quantité nécessaire aux seins.

Lipofilling mammaire : Déroulement

L’opération du lipofilling mammaire se déroule en trois temps :

  • Un premier temps pour la liposuccion de la graisse dans la partie du corps qui en contient
  • Un deuxième temps pour la préparation de la graisse : cette étape est un peu plus longue car il s’agit de purifier la graisse par centrifugation.
  • Un troisième temps est consacré à la réinjection de la graisse. Il n’est pas possible de réinjecter la graisse directement, car il y a toujours un travail de purification à réaliser avant. C’est pour cela d’ailleurs, que le lipofilling a un temps opératoire plus long que pour une pose de prothèse mammaire.

Les trois étapes se déroulent sous anesthésie générale et la patiente peut rentrer chez elle le soir sauf contre-indications et bien sûr si la liposuccion n’est pas trop importante. Si la patiente profite de l’opération pour se faire retirer un volume conséquent de graisse, elle pourra donc être gardée une nuit en observation.

Lipofilling mammaire : Quel intérêt ?

L’avantage du lipofilling des seins est tout d’abord d’obtenir un résultat naturel tant à l’œil qu’au niveau du toucher et une grande souplesse grâce à la répartition parfaite de la graisse. Le résultat sera complètement adapté à la demande de la patiente quel que soit son souhait.

De plus, comme cette opération accompagne une aspiration des graisses principalement au niveau du ventre ou des cuisses, il est possible de gagner en plus du volume de poitrine, un affinement de votre silhouette. C’est donc une intervention avec un double bénéfice pour la patiente.

Enfin, le suivi dans le temps est aussi plus simple car, à l’inverse des prothèses mammaires qui demandent un changement périodique, le lipofilling permet d’obtenir un résultat définitif. Ce résultat est observable au bout de 3 à 6 mois, ce qui correspond au temps nécessaire pour que l’ajout de graisse soit plus stable et que la greffe de ces cellules graisseuses prenne. Le fait d’utiliser la propre graisse de la patiente permet de réduire considérablement les risques de rejet.

 

Lipofilling mammaire et les limites de l’intervention

L’une des limites de cette intervention sera la disponibilité de graisse à prélever chez la patiente. En effet pour une patiente très mince, avec des réserves de graisse faibles, l’intervention sera plus compliquée. Il faudra aller prélever de la graisse dans différentes parties du corps : genoux, ventre, cuisse, etc. L’étape préalable de lipoaspiration sera plus longue voire impossible dans certains cas.

Il est important de savoir que la stabilisation des graisses, qui prend environ 3 à 6 mois après l’intervention, peut nécessiter une séance de retouche afin d’obtenir le résultat attendu par la patiente. En effet la résorption de la graisse, environ 20 à 30%, peut être différente entre les 2 seins et créer ainsi une asymétrie. Il faudra alors corriger cela lors d’une intervention supplémentaire pour rééquilibrer le volume entre les deux seins.

 

Pourquoi un lipofilling mammaire raté ?

Le risque de résorption de la graisse est une des causes d’un lipofilling mammaire raté. Cette résorption n’est pas prévisible et va être variable d’un sein à l’autre ce qui peut conduire à des asymétries de volume. Il est aussi tout à fait possible qu’il y ait une mauvaise prise au niveau de la greffe qui peut entrainer une nécrose de la graisse accompagnée de la formation des nodules qui est douloureuse. Un lipofilling mammaire raté peut se manifester aussi sous forme des kystes huileux ou une apparition de calcification.

Lipofilling seins : Est-ce une technique sûre ?

De nombreux développements et améliorations de la technique du lipofilling mammaire ont eu lieu au cours des dernières années et plusieurs études ont été publiées concernant la sécurité du lipofilling du sein. La procédure a été considérablement améliorée depuis la description initiale, ce qui a accru la confiance dans son utilisation, y compris pour la reconstruction et le remodelage du sein. Le lipofilling du sein présente beaucoup d’avantages comme la réduction des risques liés à la pose des implants. Cette technique permet également d’affiner la silhouette grâce au prélèvement des graisses. La patiente bénéficie d’un aspect et d’une consistance naturelle au toucher.

Quelles sont les techniques de lipofilling actuelles ?

Plusieurs techniques de récolte de graisse et de lipofilling sont maintenant utilisées. Parmi toutes ces techniques, la graisse autologue est récoltée, traitée et greffée. La majorité des techniques de lipofilling existantes utilisent la même approche pour la récupération des graisses, avec des variations entre les praticiens individuels. Au cours de la récupération des graisses, une canule émoussée est insérée via une incision dans un tissu graisseux engorgé de liquide tumescent qui consiste en une solution saline normale intraveineuse composée de l’épinéphrine et de quelques anesthésiques locaux. L’aspiration peut être appliquée à l’aide d’une seringue ou d’un système de pompage.

Vous avez pu donc comprendre que le lipofilling mammaire fait partie des différentes chirurgies qui sont destinées à embellir la poitrine. Cette intervention ne convient certes pas à tout le monde. Les personnes trop minces et celles qui veulent de gros volumes ne sont pas de bonnes candidates au lipofilling.

Si vous avez entendu parler de l’injection de sérum physiologique, sachez qu’une augmentation mammaire sans chirurgie, permet d’obtenir une poitrine plus généreuse. Cette solution dure 24 heures seulement et est souvent utilisée pour montrer à la patiente le résultat qu’elle pourrait obtenir définitivement avec une chirurgie.

Categories: